radio[1]

Podologie

La première question à vous posez, est : « Quand faire un bilan podologique ? »

  • Douleurs du membre inférieur (pied, genoux, hanches) : articulaires, musculaires, cutanées, neurologiques, rhumatismales, tendinite, épine calcanéenne, syndrome rotulien…
  • Déformation hallux valgus (« oignons »), polyarthrite, sclérodermie, pathologies rhumatismales…
  • Troubles statiques pieds plats, pieds creux, genou valgum, genou varum, inégalité de longueur des membres inférieurs…
  • Troubles circulatoires du retour veineux…

DÉROULEMENT DU BILAN PODOLOGIQUE

Réalisation d’un bilan du membre inférieur à l’aide d’une plateforme podométrique :

  • Interrogatoire et étude de la douleur.
  • En décharge (assis) : bilan articulaire, musculaire, cutané…
  • En charge et en statique (debout) : empreinte podométrique et mesure des troubles statiques.
  • En dynamique : étude de la marche.
  • Correction du trouble statique par semelles orthopédiques

CAS PARTICULIERS CONCERNANT LES SEMELLES ORTHOPÉDIQUES

CHEZ L’ENFANT

Consultation à partir de 5 ans pour cause de troubles de la marche (chute, démarche en dedans), douleurs, usures anormales des chaussures.
Le traitement par semelles n’est pas systématique et dépend du bilan podologique.

CHEZ LE SPORTIF

Adapté à la pathologie causée par le sport pratiqué. Semelles thermo formées.

CHEZ LA PERSONNE AGEE

Correction du trouble statique et surtout confort (atrophie du capiton plantaire).


Les orthèses plantaires ou semelles orthopédiques

semelles-orthopediques

Semelles orthopédiques, orthèses plantaires, semelles de posture, semelles proprioceptives, semelles thermoformées, semelles monobloc, semelles en cuir, semelles thermosoudées … de quoi s’y perdre !!!

Un petit éclaircissement s’impose : tous ces termes font référence soit au mode d’action des semelles (type de traitement), soit au procédé de fabrication utilisé. En fonction de votre problème podologique et/ou postural, des chaussures que vous portez habituellement et de vos activités, votre podologue détermine la semelle la mieux adaptée à vos besoins.

Exemple : on peut très bien envisager une paire de semelles à visée posturale thermosoudée ou même thermoformée !!

Le mode d’action et le mode de fabrication sont deux choses différentes qui ne sont pas incompatibles et peuvent se combiner entre eux. Il n’existe pas de « semelles miracles ». Seul un bilan clinique minutieux lors de la consultation permet de déterminer quelles seront les meilleures semelles pour vous.

Remarque : le terme « semelles orthopédiques » est aujourd’hui remplacé par « orthèses plantaires ».

Définition :

L’orthèse plantaire orthopédique est un élément amovible fabriqué sur mesure que l’on peut placer dans des chaussures de série. Chez l’enfant, elle peut être délivrée à partir du moment où il peut se tenir debout.
L’orthèse plantaire est destinée :

  • à corriger la statique défectueuse du pied ou une anomalie du relief plantaire ;
  • à envelopper et compenser les anomalies du pied ;
  • à corriger tout déséquilibre statique et dynamique du sujet, en dessous de 2 cm ;
  •  à soulager les appuis plantaires douloureux.

Sont exclues : les semelles fabriquées en série ; les semelles dites proprioceptives, à action ascendante, par stimulation magnétique ; les talonnettes pour corriger uniquement l’inégalité de longueur d’un membre inférieur.

Prescription

La prescription médicale est indispensable pour que l’orthèse soit prise en charge par les organismes sociaux. Elle doit être libellée sur une ordonnance particulière, indépendante de celle comportant la prescription de produits pharmaceutiques ou de tout autre appareil. Elle doit généralement préciser, en plus de la désignation de l’article, la nature et le siège de l’atteinte justifiant la prescription et éventuellement les indications permettant une application correcte (finalité médicale). L’appareillage plantaire est normalement bilatéral même s’il n’existe qu’un déséquilibre statique.

Spécifications techniques

Constitution de la semelle

Les orthèses plantaires peuvent être constituées selon des techniques différentes en fonction des matériaux utilisés :

  • à partir d’éléments correctifs fixés à une base dite de support ou première, exécutés sur tracé en fonction de la morphologie du pied du patient ;
  • par la conformation même du ou des matériaux employés qui sert alors à la fois de base, d’élément de correction et de recouvrement (orthèse monobloc).
Matériaux utilisés

Les matériaux doivent être non traumatisants et façonnés en fonction de chaque cas pathologique particulier.

  • Les éléments de correction peuvent être souples ou rigides et doivent être adaptés en fonction de la prescription médicale et de l’examen podologique.
  • La base de support appelée aussi semelle première est réalisée en cuir ou en matériau synthétique ou naturel présentant des qualités au moins égales de solidité et de confort. Les éléments correctifs sont fixés sur cette base.
  • Si la peausserie animale est la couverture habituelle des orthèses plantaires, elle peut être aujourd’hui remplacée avantageusement par des matériaux synthétiques non allergiques et lavables, présentant des qualités au moins égales de solidité, d’hygiène et de confort.
Prise de mesures

Les orthèses plantaires sont fabriquées après un examen minutieux des pieds et des membres inférieurs en vue de déterminer la correction ou compensation nécessaire. Un examen par podoscope et/ou podogramme est obligatoire.

Dispositions diverses

Façonnage et mise au point : la réalisation des orthèses plantaires nécessite un ou plusieurs essayages. Elles ne peuvent être délivrées au bénéficiaire que si elles sont parfaitement adaptées. Le fournisseur devra donc posséder dans ses locaux le matériel nécessaire à la confection des orthèses sur mesure et à leur correction. Toutefois, quel que soit le soin apporté à leur confection, il peut arriver que l’utilisateur, au cours des premiers jours de marche, éprouve certaines difficultés ou ressente certaines douleurs qui nécessitent une ou plusieurs mises au point. Dans une telle hypothèse, le fournisseur procédera gratuitement aux retouches nécessaires.

Modifications et corrections : lors de l’essayage et des corrections ultérieures, la finition et les retouches doivent être exécutées sur place, immédiatement si nécessaire. Dans les six mois suivant la date de livraison effective, ces orthèses plantaires peuvent être gratuitement modifiées ou corrigées progressivement, en tenant compte de l’évolution.

Tarif de responsabilité des orthèses plantaires : le tarif de responsabilité des orthèses plantaires est un forfait comprenant prise d’empreinte, examens indispensables à la confection, mise au point et corrections progressives qui s’avéreraient nécessaires (voir le détail du remboursement des semelles par la Sécurité Sociale).

Délai de renouvellement : le délai minimal d’utilisation avant renouvellement est d’un an pour l’adulte, de six mois pour l’enfant jusqu’à 15 ans inclus, excepté pour les détériorations accidentelles ou celles liées à une variation physiologique ou pathologique ou aux conditions particulières liées à un exercice professionnel.

Garantie : la garantie totale (fournitures et main-d’oeuvre) relative à la fabrication, la finition et à la qualité des orthèses plantaires s’étend sur une période de six mois à compter de la livraison définitive. Cette garantie ne joue pas si l’altération des matières premières ne résulte pas de la qualité des matériaux utilisés ou des méthodes de fabrication.


Combien de temps devrais-je attendre pour obtenir mes semelles ?

Les orthèses plantaires (ancienne dénomination : semelles orthopédiques) sont des dispositifs de traitement réalisés sur mesure en fonction de l’examen clinique pratiqué par votre pédicure-podologue.

Le délai de fabrication varie en général de une à deux semaines en fonction de l’organisation du praticien (certains pédicures-podologues sous-traitent la fabrication des semelles).

Cependant, en cas de douleurs intenses pouvant être diminuées par le port de semelles, ce délai peut être réduit à quelques jours. N’hésitez pas à faire part de vos besoins à votre pédicure-podologue.

Le taux de prise en charge de la Sécurité Sociale pour les orthèses plantaires (ancienne dénomination : semelles orthopédiques) est passé de 65% à 60% depuis le 2 mai 2011.

Renseignez-vous auprès de votre mutuelle santé qui peut compléter cette prise en charge sous forme de pourcentage du tarif de responsabilité de la Sécurité Sociale et/ou sous forme de forfait annuel.

Donc pour une paire de semelles, le remboursement de la part de votre caisse d’assurance maladie varie légèrement en fonction de votre pointure, et est calculé comme suit :

  • pointure en dessous du 28 ….. 60% de 25,88 € (tarif de responsabilité) soit 15,53 €
  • pointure du 28 au 37 ……………. 60% de 28,04 € (tarif de responsabilité) soit 16,82 €
  • pointure au dessus du 37 ……. 60% de 28,86 € (tarif de responsabilité) soit 17,32 €

Le pédicure-podologue est compétent pour vous conseiller le port de semelles. Mais pour pouvoir bénéficier du remboursement de vos orthèses plantaires par la Sécurité Sociale, elles doivent être prescrites sous forme d’une ordonnance médicale délivrée par votre médecin traitant, votre rhumatologue, votre chirurgien orthopédiste, …, ou tout autre médecin habilité.

Page editée le 29 juillet 2015 à 12 h 11 min